Comparer les annonces

Les conseils GTI Immobilier

POURQUOI CONFIER SON PROJET A UN AGENT IMMOBILIER ?

L’enquête Ifop/Optimhome publiée en mai 2015 indique que 61 % des acheteurs ont eu recours aux services d’un professionnel ainsi que 71 % des vendeurs. Cette proportion qui reste stable dans le temps prouve ainsi que l’offre de services des professionnels de l’immobilier et leur accompagnement dans les transactions sont toujours recherchés et appréciés. L’achat d’un bien représente un investissement souvent conséquent en terme de durée et de coût, il est donc important que cet achat soit réfléchi et mesuré. C’est pourquoi, l’agence GTI vous propose de vous accompagner et de vous conseiller dans votre acquisition. Notre expérience de 30 ans, notre connaissance du marché immobilier et notre savoir faire nous permettent de définir ensemble clairement vos besoins et critères de choix afin de vous proposer une sélection de biens correspondant à vos attentes.

NOS SERVICES

Offrir des conditions avantageuses grâce à notre expertise

POURQUOI CHOISIR GTI ?

G.T.I. c’est 30 ans de savoir faire et d’expérience du marché immobilier réunionnais.

C’est une équipe à taille humaine, disponible et à l’écoute de vos besoins. Nous nous efforçons de mettre à votre disposition des interlocuteurs compétents et qui mettent à jour leurs connaissances grâce au suivi de formations tout au long de l’année. Nous disposons d’outils de dernière génération, que ce soit pour le fonctionnement au sein de l’agence (logiciels de gestion IMMOSOFT Gérance et ORGANISEUR, FNAIM CONNECT, application EDL WEB pour état des lieux sur iPad…) que pour la mise en avant de vos biens : Appareil reflex Canon EOS800D avec grand angle, steadycam DJI OSMO pour visite vidéo…

CONSEILS & SERVICES

Venez nous rencontrer afin de discuter ensemble de votre projet.

Nous définissons ensemble les grandes lignes de votre projet (typologie de logement, situation géographique, budget…) en fonction de votre situation actuelle mais également de l’évolution de votre foyer (situation professionnelle, naissance, études des enfants…) à court, moyen et long terme.

Nous vous présentons alors des biens sélectionnés et pouvant correspondre à vos attentes. Nos collaborateurs vous accompagnent tout au long de votre projet et jusqu’à son aboutissement.

Bénéficiez de notre expérience et de nos conseils personnalisés.

Bénéficiez de notre expérience de 30 ans du marché
réunionnais

L’ESSENTIEL A SAVOIR

Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre logement, nous vous proposons nos conseils pour faire de votre prochain achat immobilier une réussite.
Avant de devenir propriétaire, il est important de se poser les bonnes questions. Financement, promesse de vente, diagnostics, acte notarié … le tour de la question en fonction de votre situation.

  1. Dans un premier temps, il vous faut déterminer si vous vendez votre logement avant d’en acheter un nouveau, ou si vous achetez votre nouveau nid avant de vendre votre bien.
  2. Pour vous décider, prenez en compte l’état du marché. S’il y a plus d’acheteurs que de vendeurs, les délais de vente sont courts et tout va très vite. Si votre logement est bien estimé, il y a fort à parier qu’il trouvera preneur facilement. A contrario, si le nombre d’acheteurs est réduit, le délai de vente va s’étirer. Vous même, aurez le temps de la réflexion lorsque vous trouverez un logement correspondant à vos besoins, mais vous risquez d’attendre le futur acquéreur plus longtemps.
  3. Quoi qu’il en soit, faites le point sur votre état financier. Être propriétaire de deux logements implique de nombreux frais. Vous devrez par exemple vous acquitter des remboursements des emprunts immobiliers, des impôts locaux (taxe foncière, taxe d’habitation, etc.), des charges de copropriété si votre bien se situe dans un immeuble collectif, assurer l’entretien, souscrire une assurance … et cela, pour les deux logements. Or, plus les délais de vente s’allongent, plus vous risquez de devoir supporter ces frais dans le temps.
  4. Si vous comptez sur la vente de votre premier logement pour acheter le second bien immobilier, vous devez contracter un prêt relais, aussi appelé « prêt achat revente ». Avec ce produit de financement, la banque vous accorde une avance sur la base d’une estimation du produit de la vente de votre bien. D’une durée maximale de deux ans, ce prêt peut coûter cher : lorsque vous vous acquittez de vos mensualités, vous n’amortissez pas de capital et remboursez seulement des intérêts. Le capital emprunté est soldé en une seule fois, lors de la vente du bien. Pour réduire le coût de ce prêt, vous avez donc intérêt à vendre votre logement le plus rapidement possible, et pour cela à l’estimer le plus justement.

Vous souhaitez investir en achetant un bien immobilier ?

Tournez-vous d’abord vers les établissements bancaires afin de déterminer une enveloppe budgétaire. En connaissant votre capacité d’emprunt, vous pourrez mieux cibler les biens que vous pourrez potentiellement acheter.

Ensuite, faites le point sur votre projet de vie. Mais sachez qu’en moyenne, un primo-accédant occupe son logement durant 7 ans avant de le revendre pour s’agrandir. Certains jeunes ménages n’hésitent pas à s’éloigner de leur lieu de travail pour acquérir quelques mètres carrés supplémentaires. N’oubliez pas de prendre en compte votre budget de déplacement vers votre lieu de travail (voiture, transports en commun…) dans votre plan de financement.

Si avant de signer l’acte définitif d’achat chez le notaire, signer un avant-contrat n’est pas obligatoire, dans les faits, les deux parties en réalisent un quasi-systématiquement. L’avant-contrat peut consister en une promesse unilatérale de vente, ou en un compromis de vente.
La promesse unilatérale de vente engage le propriétaire à vendre son bien à un prix convenu dans cet acte avec le futur acquéreur qui ne s’engage pas définitivement. Moyennant le versement d’une indemnité d’immobilisation, il dispose d’une d’option d’acheter ou de renoncer à son acquisition dans un certain délai convenu entre les parties et qui doit être précisé.

Le compromis de vente comprend deux engagements réciproques : le premier, du vendeur de céder son bien à l’acheteur pour un prix convenu, et le second de l’acheteur d’acquérir le logement. Le vendeur peut exiger le versement d’un acompte, dont le montant est convenu d’un commun accord entre les parties (entre 5% et 10% du prix de vente).
Que ce soit dans le cadre du compromis ou de la promesse unilatérale de vente, l’acheteur et le vendeur peuvent insérer des conditions suspensives qui, en cas de non-réalisation ne feront plus produire aucun effet à leur accord. Par exemple, un acheteur qui aura besoin d’un emprunt immobilier pour financer son achat, signera l’avant-contrat sous la condition suspensive de l’octroi du prêt et mentionnera une date limite d’obtention de celui-ci. En cas de refus de la banque, il sera désengagé, et l’acompte qu’il aurait pu verser sur le prix de vente lui sera intégralement restitué.

Enfin, au terme de la promesse ou du compromis de vente, les deux parties se retrouveront chez le notaire pour signer l’acte authentique de vente. Cette formalité est obligatoire.

LES ETAPES A SUIVRE

Nous vous proposons de retrouver ci-dessous les grandes étapes rencontrées lors de votre démarche d'achat immobilier. Nos collaborateurs sont bien entendu à votre disposition pour plus de précisions.

Projet
Il est important de se poser les bonnes questions et de lister clairement vos besoins et critères de recherche (école, quartier, transport, étage…) mais aussi les obstacles (travaux, rez-de-chaussée, absence d’ascenseur…)
Budget
Il est indispensable de définir un budget et un plan de financement en tenant compte de vos ressources, dépenses notamment. Si vous optez par un financement bancaire, votre conseiller bancaire calculera avec vous votre capacité d’emprunt et vous
définirez ainsi votre budget global.
Un apport personnel compris généralement entre 5% et 10% du prix de vente vous sera demandé par le notaire à la signature de l’avant contrat ; cette somme viendra s’imputer sur le prix de vente lors de la signature définitive.

Une fois ces critères définis, vous pouvez entamer vos recherches et démarrer vos visites. Votre agent immobilier pourra notamment vous faire gagner du temps et vous communiquer un large éventail des offres présentes sur le marché. Il est important d’avoir une idée précise du bien que vous cherchez afin de pouvoir vous positionner le jour où vous trouvez celui qui correspondra le plus à vos attentes.

Vous avez trouvé le bien idéal ? Il est temps de faire une offre d’achat. Votre agent immobilier est aguerri à ce genre d’exercice, à la différence de vous qui n’achetez très probablement pas un bien tous les ans ! Nous vous assistons dans cette étape avec les bons arguments et pour vous éviter des maladresses.

Il est essentiel de réunir nombre d’informations avant la signature de l’avant contrat afin d’acheter en toute tranquillité. La loi impose d’ailleurs qu’un certain nombre d’informations vous soient transmises. Le relevé des charges de copropriété, la transmission des derniers procès-verbaux d’assemblée des copropriétaires, le dossier de diagnostics techniques, les vérifications de l’existence d’une servitude de passage… font partie des éléments dont vous devez prendre connaissance avant de signer votre avant contrat et de vous engager. Vous devez également considérer les dépenses annexes à l’acquisition, charges de copropriété, chiffrage de travaux éventuels, taxes et impôts divers…

Une fois que les 2 parties se sont mises d’accord sur les conditions de la vente, vous signerez l’avant contrat (compromis de vente ou promesse d’achat) et verserez une sommes comprise entre 5% et 10% du prix de vente ; cette somme viendra en déduction du prix de vente le jour de la signature de l’acte définitif qui intervient en général 3 mois après la signature de l’avant contrat.

Le vendeur est alors engagé de manière ferme et définitive alors que l’acquéreur dispose d’un délai de 10 jours pendant lesquels il peut se rétracter sans aucun motif et en récupérant la somme versée à la signature.

Passé ce délai, si vous refusez de signer l’acte alors que toutes les conditions suspensives (obtention prêt…) sont remplies, votre acompte sera versé au vendeur à titre de dédommagement.

Si vous avez indiqué financer votre acquisition à l’aide d’un emprunt bancaire, l’acte le précisera et indiquera le délai (généralement entre 30 et 60 jours) sous lequel vous devez obtenir votre prêt conforme aux conditions de durée, taux, montant… mentionnés dans l’avant contrat.

Lorsque la banque aura édité vos offres de prêt, vous ne pourrez les accepter et les renvoyer avant un délai légal de 10 jours (soit un envoi le 11ème jour au plus tôt). La vente interviendra donc après ce délai, une fois les fonds transmis au notaire.
Si vous n’obtenez pas votre prêt dans les délais, soit les parties s’accordent sur une prorogation du compromis car vous disposez d’une autre source de financement, soit vous refusez à l’achat et votre dépôt de garantie vous est restitué.

N’hésitez pas à nous demander une nouvelle visite avant la signature de l’acte afin de vérifier que le bien est libre de tout occupant ; ce sera également l’occasion d’effectuer les relevés des compteurs d’eau et d’électricité. Vous allez être propriétaire dans quelques jours, pensez à souscrire un contrat d’assurance (multirisques habitation).

Vous avez obtenu votre prêt, revisité le bien, le jour J est arrivé ! Nous vous accompagnons au rendez-vous chez le notaire au cours duquel l’acte de vente sera relu, les comptes arrêtés (prorata de charges de copropriété, taxe foncière…), le prix payé (le notaire aura reçu les fonds de votre banque par virement) et les clés vous seront remises. Félicitations, vous êtes propriétaire !

Calendrier de la vente

Jour J

Signature de l’avant-contrat, accompagnée du versement d’une avance (dépôt de garantie, acompte ou indemnité d’immobilisation) pouvant représenter de 5 à 10 % du montant du prix de vente.

J + 10 jours

Vous disposez d’un délai de rétractation de dix jours qui vous permet de renoncer à votre engagement d’achat, sans justificatif et sans frais.

J + 30 jours

C’est le délai minimum qui vous est accordé pour obtenir un crédit si vous financez votre opération à l’aide d’un prêt. Dès l’acceptation de votre dossier, la banque émet une offre de prêt que vous ne pourrez lui retourner acceptée qu’après avoir respecté un délai de 10 jours. Si votre demande de prêt est refusée par la banque la condition suspensive d’obtention de prêt prévue au contrat vous permettra de renoncer à l’opération, sans frais.

J + 2 mois

Délai sous lequel le notaire vérifie la sécurité juridique de la transaction. (identité des vendeurs, titre de propriété, situation hypothécaire du bien, servitudes, diagnostics…) Il purge également le droit de préemption éventuel de la mairie en lui adressant la déclaration d’intention d’aliéner, pour signer l’acte définitif. La mairie précise si elle souhaite acquérir ou pas. Dans le premier cas, vous ne pourrez pas concrétiser votre opération.

J + 3 mois

Il s’agit de la durée moyenne entre la signature de l’avant-contrat et le rendez-vous chez le notaire pour signer l’acte de vente.

Contactez-Nous